Les différents types de modélistes

On utilise le terme « modélisme », au sens large, pour désigner toute activité ayant trait à la réalisation de modèles miniatures. Mais derrière ce terme ce cache en fait diverses pratiques et incidemment diverses communautés de modélistes.

Curieusement, ces différentes communautés sont moins perméables qu’on pourrait l’espérer. Certaines sont même sérieusement spécialisées dans des domaines très spécifiques.

Je pense par exemple, sans chercher à les stigmatiser, à certains modélistes ferroviaires qui ne verront strictement aucun intérêt dans la réalisation d’une maquette d’avion ou de voiture. De même, d’autres ne s’intéressont précisément qu’aux avions et, pour certains de ceux là, même des maquettes d’hélicoptères n’auront « rien à voir » avec ce qu’il font. Pourtant, du point de vue du non pratiquant de ce type de loisirs, tout cela est grosso modo du modélisme et « c’est tout la même chose ».

Nous allons dans cet article faire un petit tour d’horizon des différents types de modélistes avant d’évoquer ce qui pourrait être mis en commun entre ces différentes communautés si elles communiquaient un peu plus.

Ceux qui recherchent la fidélité de la reproduction

C’est peut être la forme originelle, et d’un certain point de vue la plus « pure », du modélisme : chercher à reproduire aussi fidèlement que possible, mais à une échelle réduite, la réalité.

Les modélistes qui s’inscrivent dans cette démarche auront à cœur de reproduire chaque détail à l’échelle. Il s’agira, pour une maquette, que soit par exemple respecté le nombre de boulons apparents sur une gente de voiture. Il s’agira, pour une peinture, qu’elle soit exactement conforme au jaune utilisé sur les camionnettes de La Poste (française), ou qu’elle respecte fidèlement l’uniformologie napoléonienne, ou qu’elle corresponde aux camouflages officiels de l’OTAN …

Ces modélistes s’intéressent généralement plutôt à des sujets existants ou historiques plutôt qu’imaginaires. Comment en effet être minutieusement fidèle à quelque chose qui n’éxiste pas et n’a jamais existé. Encore que certains univers imaginaires ont su se développer suffisamment pour produire leurs propres codes à respecter.

Mais il y a déjà largement de quoi faire parmi les choses qui existent. Il y en a même tant que c’est dans cette catégorie que l’on trouvera probablement le plus de thématiques spécialisées commes celles qui ont déjà été évoquées : avions, bateaux, trains, châteaux forts, véhicules de telle ou telle marque (ah, les fans de Ferrari), figurines de telle ou telle période historique, engins retraçant la conquête de l’espace …

Ceux qui recherchent la fonctionnalité

Certains modélistes ne cherchent pas forcément à répliquer une réalité mais à construire des choses qui fonctionnent. Dans cette approche, le fait qu’il s’agisse de miniatures n’est parfois finalement qu’une nécessité économique et pratique, pas une fin en soit. Tout le monde n’a en effet pas les moyens financiers de construire et la place de stocker des fusées de la taille d’Apollo 11 …

Il existe ainsi des aéromodélistes dont la seule préoccupation est que « ça vole », que le modèle fabriqué reprennent plus ou moins un avion existant réellement ou qu’il soit totalement original. Il existe également des radiomodélistes qui se passionnent pour les vitesses qu’ils pourraient faire atteindre à leurs voitures radiocommandées avec ce nouveau carburateur, qui organissent des courses et même des championnats internationaux.

Ceux qui recherchent l’esthétique

Il y a enfin des modélistes qui veulent avant tout faire de belles choses et laisser s’exprimer une certaine fibre artistique.

Ce sont ceux là qui passeront des dizaines d’heures à peindre une figurine ou une maquette en déployant diverses techniques pour réaliser en trompe l’œil des effets d’assombrissement ou d’éclaircissement ou encore des inscriptions calligraphiques ou des illustration à main levée.

C’est de toute évidence plutôt dans cette démarche que s’inscrit le présent site.

Nous sommes souvent des hybrides

Si les sections précédentes présentent différentes démarches composant le spectre du modélisme, un modéliste donné ne s’inscrira pas forcément purement dans l’une d’elle à l’exclusion de toutes les autres. Nombreux seront ceux qui piocheront dans ces différents éléments.

Il y aura par exemple des modélistes ferroviaires qui non seulement voudront que leurs trains soient des répliques fidèles de ceux existant ou ayant existé, mais qui voudront en plus que tout cela roule et que les aiguillages automatiques soit correctement synchronisés, ainsi que les passages à niveau.

Il y aura des peintres de figurines historiques qui voudront globalement respecter l’uniformologie des périodes auxquelles ils s’intéressent, mais qui voudront aussi utiliser des effets d’assombrissement et d’éclaircissement pour les faire ressortir une fois qu’elles seront exposées dans leurs vitrines.

Il y aura des figurinistes de jeu qui joueront à Warhammer 40000 et qui, en plus des considérations esthétiques habituelles chez ces joueurs, tiendront à ce que les insignes sur les épaulettes de leurs space marines respectent scrupuleusement ce qui est indiqué dans les manuels fictionnels publiés par l’éditeur du jeu.

Ce qui pourrait être partagé

Comme les sujets et les démarches possibles sont véritablement légion, il est normal et nécessaire pour un modéliste de se spécialiser dans certaines approches ou thématiques. Ceci mène invariablement à l’émergence de communautés plus ou moins cloisonées comme je l’évoquais en préambule.

Du coup, ce sont autant de petites cultures qui se développent en parallèle. L’un des aspects de chacune de ces cultures est évidemment celui des techiques employées pour réaliser les modèles miniatures, qu’il s’agissent de les assembler, de les peindre ou parfois même carrément de les concevoir et de les fabriquer.

Les techniques qui voient le jour et sont entretenues au sein d’une de ces communautés pourraient parfois être utilisées avec profit par d’autres communautés de modélistes. C’est là qu’il serait particulièrement intéressant que soient jetés plus de ponts entre elles.

En guise de témoignage personnel, je puis dire que la méthode et les techniques que j’expose sur ce site empruntent énormément à mes visites sur des forums de maquettistes, de peintres de statuettes japonaises et autres maquettes de robots Gundam, de constructeurs de mini fusées ou encore de figurinistes historiques. A tel point qu’elles en sont devenues véritablement atypiques pour un peintre de figurines de jeu, ce qui est pourtant ma famille de départ.

D’une certaine façon, la mise en ligne de ce site est aussi une façon pour moi de restituer une partie de ce que j’ai reçu. Ou plus exactement de ce que je suis allé chercher, car cela m’a pris un certain temps. Peut être que ce mélange de techniques, utilisées ici essetiellement sur des figurines de jeu, pourra inpirer des maquettistes, des collectionneurs de statuettes ou autres …

Puisse ce site contribuer à leur épargner une partie du temps que cela m’a pris avant de trouver ce qui me convient.

Culture