Ebavurage

Actuellement, et pour encore un certain temps jusqu’à ce que l’impression 3D se démocratise, nos figurines sont produites par moulage. Cette technique implique des imperfections dans les tirages obtenus, au premier rang desquelles les fameuses lignes de moulage.

L’ébavurage est une opération qui consiste à éliminer un maximum d’imperfections repérables sur les différentes pièces qui vont constituer le sujet. L’approche développée dans le présent article ne présente pas de grosse divergeance pour cette opération avec les pratiques habituelles des figurinistes. Il s’agit plutôt d’une redite de ce qui se pratique déjà.

Les outils qui sont généralement utilisés pour procéder à l’ébavurage sont, du plus grossier au plus fin :

Les pinces coupantes

Elle sont employées pour enlever les pièces des grappes plastiques et enlever les carottes de moulage trop grosses pour être éliminées à la lime ou au scalpel (ce qui arrive parfois sur certaines pièces en résine).

Certaines figurines se présentent avec une barre de soclage reliant leurs pieds. Le modéliste qui aura choisi une méthode de soclage ne le mettant pas à profit pourra également l’éliminer avec les pinces.

Les limes

Il existe des assortiments de limes de formes différentes (plates, triangulaires, arrondies) vendues dans les boutiques de modélisme. Ces limes sont utiles en particulier pour éliminer les lignes de moulage importantes sur des sujets en métal dur.

Les différentes formes de ces limes pourront être utilisées pour épouser au mieux les formes de la gravure aux abords des lignes de moulage et ainsi éviter d’attaquer le sujet lui-même.

Si je les utilise couramment sur les figurines en métal, j’évite en revanche de les utiliser sur des figurines en plastique ou en résine. En effet, autant la limaille se détache spontannément du métal, autant elle tend sur la résine et surtout sur le plasitque à rester attachée sous forme de peluches.

Le scalpel ou couteau de modéliste

Le scalpel permet un travail plus fin que les pinces et les limes. Il produit également moins de micro-impuretés que ces dernières.

Mais il n’est parfois pas suffisant pour attaquer des lignes de moulage trop prononcées dans un métal trop dur. Il est en revanche l’outil idéal pour les sujets en plastique ou en résine, ou éventuellement réalisés dans des métaux plus mous.

Techniques

  1. Ebavurage
  2. Perçage
  3. Nettoyage

Pas à pas